Accueil > Financement de PME > Affacturage > L'affacturage : qu'est-ce que c'est ?

L'affacturage : qu'est-ce que c'est ?

Lorsque vous établissez une facture, vous avez une créance sur votre client. L'affacturage consiste à une cession de cette créance et s'effectue traditionnellement via un organisme financier spécialisé (société d'affacturage ou factor) qui vous achète cette créance et se charge du recouvrement. Le factor peut intervenir sur l’ensemble du poste client d’une entreprise ou partiellement.
Avec la vente de vos factures, vous bénéficiez d’une trésorerie immédiate. La gestion en est grandement facilitée car vos factures sont réglées dans les 24 à 48h suivant l'émission alors que votre client a 30 jours théoriquement pour vous régler.

Une sécurité contre les impayés

Les retards de paiement engendrent des coûts supplémentaires sur les exploitations. Les impayés grèvent la trésorerie des entreprises qui en sont victimes et les mettent en danger. Mais un contrat d’affacturage comporte une assurance-crédit ordonnant la contribution à hauteur de 10% dans un fond de garantie. Donc si votre client ne règle pas la facture, c’est la société d’affacturage qui est en impayé et non vous. On parlera donc d’achat de créance ferme et sans recours de la part du factor.

Quand avoir recours à l’affacturage ?

Cette solution de cession de créances est préconisée pour pallier aux effets qui pourraient affecter la trésorerie. Par exemple, lorsqu’une entreprise connaît un développement très rapide de son chiffre d’affaires ou décroche une nouvelle commande...
Du point de vue du recouvrement, l’affacturage est une solution efficace de la gestion du risque client. Toutefois, le factor prendra soin de vérifier la qualité du débiteur (cédant) avant d’acheter une créance. Par exemple, un cédant en procédure collective sera exclu.

Une efficacité et un confort qui ont un coût

La vente de ses factures offre une certaine aisance de part la reconstitution de la trésorerie mais son recours est souvent limité de part son coût. En effet, sa mise en place engendre au total 7 à 15% du montant des créances totales cédées (commissions d’affacturage, de financement, frais de dossier…). Toutefois, l’innovation financière et ses nouveaux acteurs (plateformes) du financement de la trésorerie dynamitent ce modèle et améliorent nettement les contraintes liées à cette démarche.
A noter que le recours à une telle solution demande de réelles capacités à suivre le recouvrement des créances et à s’organiser en interne.
Contactez-nous

Annonces associées

avantages affacturage cession de créances
Les acteurs de l'affacturage en ligne promettent des services n'ayant pas les contraintes des formules classiques. Mais quels sont les avantages de ce nouveau modèle ?
En savoir plus