Accueil > Financement de PME > Prêt FinTech > Financer son magasin de lunettes : les opticiens se tournent vers le financement participatif

Financer son magasin de lunettes : les opticiens se tournent vers le financement participatif

S’il existe bien une activité multiprofessionnelle, à la frontière de la santé, du service et de la mode, c’est bien celle d’opticien. S’estimant à la fois comme un professionnel de santé et un détaillant, les opticiens se sentent bien loin du cliché de simple vendeur de lunettes et sont engagés dans une dynamique de renouveau tout en revendiquant leur expertise professionnelle.

Un contexte d’évolution rapide

Malgré un contexte économique morose, certains indicateurs (vieillissement de la population, appétence aux nouvelles technologies…) présument le maintien d’un marché soutenu. Celui-ci suscite l’intérêt des investisseurs et les mises de fonds s’amplifient participant au développement de réseaux sous enseigne. Ainsi, sur le terrain, on constate que la tendance est à l’élargissement des surfaces de vente et au rattachement à d’importantes centrales d'achats ou de référencement. Ce phénomène est amplifié par l’impact des courants de la mode (produits griffés, lunettes de soleil) et la fatigue visuelle liée à l’utilisation des outils digitaux, qui accélèrent le renouvellement des collections.
A noter que ces imposants mouvements entraînent en réaction une tendance opposée. En effet, certains se positionnent stratégiquement en proposant des activités externes voir l’intégralité de leurs prestations exclusivement au domicile des clients. L’histoire se répète donc puisque à l’origine l’activité était pratiquée par des vendeurs ambulants.
Côté métier, la réglementation (loi 2016-41 du 26 janvier 2016) a modifié le champ d’intervention des professionnels qui ont reçu de nouvelles attributions. En effet, il est à présent possible de s’adresser directement à son opticien pour renouveler ses lunettes ou ses lentilles de contact. Ceci, sous certaines conditions comme par exemple l’urgence suite à la perte ou la casse et hors mention restrictive de l’ophtalmologiste sur la précédente ordonnance.

Des compétences en gestion d’entreprise indispensables

La gestion des points de vente est naturellement influencée par la prise en charge de l'assurance maladie et les mutuelles qui règlent l’essentiel des sommes via la pratique du tiers payant. Non saisonnière, l’activité connaît cependant des hausses habituelles lors de la rentrée ou en période estivale. Toutefois, il sera important de bien gérer son stock au vu des rotations des collections de montures. Et ceci, encore plus du fait de la hausse de la demande des produits de confort difficiles à écouler face aux nouveautés.
Mais l’un des postes de charges les plus ardus reste celui du personnel. Car une forte présence est indispensable pour gérer les prospects, la clientèle, le conseil, les ventes, le montage et bien entendu l'édition des feuilles de soins et la télétransmission aux organismes. Le gérant devra trouver le bon équilibre et contrôler l’apport de chaque poste pour optimiser la masse salariale d’une équipe nécessairement qualifiée.

Le financement plus que jamais décisif dans le maintien de son développement

Que ce soit pour la reprise d’un fonds de commerce, le financement du stock, l’agrandissement ou la transformation du point de vente, la diversification des sources de financement est devenue cruciale face à une concurrence exacerbée. Ainsi, si l’on observe une amplification des financements sur le terrain, on remarque avec plaisir que de plus en plus d’opticiens font appel aux nouveaux acteurs du financement professionnel. En effet, depuis la fin du monopole bancaire (octobre 2014) et l’avènement du financement participatif, il existe une véritable alternative aux financements classiques.
S’appuyant sur une communauté de prêteurs particuliers avec ou sans institutionnels, ces financements allant de 10 000 € à 2 000 000 €* (selon plateforme et étude d’éligibilité) sur 6 à 84 mois sont un levier financier supplémentaire pour les gérants. Simple et rapide, ils favorisent le financement de l’immatériel, du stock, d’un recrutement, du BFR... Ainsi, le financement participatif permet, en toute transparence, aux entrepreneurs de boucler leur plan de financement tout en préservant leurs fonds propres et la trésorerie. De plus, le financement participatif est par nature sans demande de caution ni de garantie.

Alors, si vous avez un projet à financer dans les secteurs de l’optique, pensez au financement participatif et contactez-nous !


* N’empruntez pas au-delà de vos capacités de remboursement
Contactez-nous